• Jean-François Groulx - Spirale - Disponible bientôt
  • Spectacle-lancement de l'album Spirale de Jean-François Groulx
  • Automne Bon Débarras
  • En panne de silence disponible dès maintenant
  • Le loup de Noël
  • Garneau - Bori
Ouvrir la bannière
Hubert-Félix Thiefaine
Biographie

HUBERT FÉLIX THIÉFAINE

Nouvel album le 28 mai 2013 :

Suppléments de Mensonge

 

 

Hubert Félix Thiéfaine ne sait pas mentir, mais ça n'est pas de sa faute. Comme il dit : « J'ai les yeux trop clairs, je suis incapable de dissimuler, quand je mens, ça se voit tout de suite... » Du coup, intituler son 16ème album studio « Suppléments de mensonge », expression puisée dans « Le Gai Savoir » de Nietzsche, était doublement tentant. D'abord parce qu'Hubert a toujours voué une passion immodérée pour la philosophie, la littérature et la poésie. A l'image de ces citations, françaises, anglaises, grecques ou latines, d'Aristote à Walt Whitman, dont il a parsemé le livret du disque. Ensuite parce que le mensonge, particulièrement décliné au féminin, le fascine. Enjoliver la vérité, n'est-ce pas aussi le talent de l'artiste ?

 

Ces suppléments, ils sont au nombre de douze, comme les hommes en colère, les travaux d'Hercule ou les coups de minuit. Douze chansons qui comptent indéniablement parmi les meilleures d'une carrière déjà bien remplie. Douze chansons réalisées par Edith Fambuena et Jean-Louis Piérot, le mythique tandem des Valentins qui a oeuvré, parmi bien d'autres, pour Bashung, Daho Miossec, Brigitte Fontaine ou Jane Birkin. Une rencontre qui s'est déroulée presque par hasard, celui qui fait bien les choses.

« Je voulais que ce disque soit réalisé par une femme, explique Hubert, parce que j'avais utilisé beaucoup de mon potentiel féminin dans l'écriture. Edith avait travaillé sur l'album de la Grande Sophie, que j'aime bien et qui a fait mes premières parties. Ensuite, elle m'a présenté Jean-Louis Piérot. Je ne connaissais même pas leur histoire, je ne savais pas qu'ils avaient joué ensemble... »

 

Entre Dijon, Clamart et Paris, les chansons prennent peu à peu forme, avec la complicité de musiciens comme Marcello Giulianni à la basse, Philippe Entressangle à la batterie, ou Jean-François Berger aux arrangements de cordes et à la direction d'orchestre. Hubert en a écrit tous les textes, parfois sur un lit d'hôpital, mais pour la plupart des musiques, a eu envie de faire appel à d'autres compositeurs, expérience déjà tentée dans l'album précédent, « Scandale mélancolique » en 2005 : « J'étais si happé par l'écriture que je trouvais stupide de me forcer à composer. Pour moi chaque album est une nouvelle expérience, j'aime bien casser les outils, reconstruire, choisir. Il y a pu y avoir jusqu'à cinq compositeurs pour une chanson?Des fois, c'étaient de belles mélodies mais qui ne fonctionnaient pas avec le texte. Il y a des gens très connus, très talentueux, des amis même, dont je n'ai pas pris la musique... »

 

Les heureux élus sont finalement une bonne demi-douzaine. Pas un casting, plutôt des rencontres aux sonnets, des connivences émotionnelles. Parmi eux, le duo La Casa et le solitaire Arman Méliès, qui signent chacun deux musiques sur l'album, mais aussi JP Nataf, Dominique Dalcan, Ludéal, ou le guitariste Guillaume Soulan et le fidèle complice Roberto Briot. Le reste a été écrit et composé par Hubert seul.

Ces chansons, de quoi parlent-elles ? Fidèle à sa griffe poétique, jadis forgée aux strophes de Baudelaire, Rimbaud ou Ferré, Hubert y décline ses thèmes de prédilection : la mélancolie, bien sûr, comme celle qui anime les souvenirs d'enfance de « La Ruelle des Morts », single à la mélodie lumineuse et au texte à la tendresse émouvante. L'amour, évidemment, même teinté de désespoir et de révolte devant le chaos du monde, comme dans « Fièvre Résurrectionnelle » et son refrain lancinant qui scande « Je t'aime et je t'attends » sur fond de trompettes façon Calexico, jouées par Thierry Caens, virtuose classique qui fut l'élève de Maurice André. L'amour toujours, celui qui rime avec humour, comme dans « Ta Vamp Orchidoclaste », hellénique synonyme de « casse burettes » et « brise burnes ». Ou le sexe, rauque et cru, de « Garbo XW Machine », techno-rock classé X.

 

L'amour, la folie et la mort, étroitement liés, ont toujours imprégné l'?uvre d'Hubert Félix Thiéfaine, thèmes éternels mais chez lui ciselés d'une écriture au scalpel, acérée, parfois cruelle, sans complaisance. On les croise à nouveau tout au long de l'album, comme dans « Lobotomie Sporting Club », anathème punk qui pourrait faire songer au « Et basta ! » de Léo Ferré, ou « Petit Matin 4.10 Heure d'Eté », ode oxymore au suicide et à la résurrection dans laquelle l'auteur affirme « la folie m'a toujours sauvé et m'a empêché d'être fou... » Dans « Les Ombres du Soir », long poème au souffle épique, rôde l'ombre de la Vouivre, créature mythologique, mi femme mi serpent, chère aux Jurassiens.

Quant à « Infinitives Voiles », l'un des sommets de l'album, le texte en a été en partie rêvé par Hubert, sans doute lors d'une de ces nuits sans vraie lune et sans réel repos...

 

Enfin, l'auteur amoureux des lettres et des arts rend hommage à Edgar Allan Poe, avec « Trois Poèmes pour Annabel Lee », dont l'héroïne a été librement empruntée à l'écrivain, et au peintre Edward Hopper, avec « Compartiment C Voiture 293 Edward Hopper 1938 », toile musicale inspirée par un tableau du peintre américain. L'album s'achève avec deux chansons aériennes, un doux survol aéronautique canadien (« Quebec November Hotel ») et une ode aux « Filles du Sud » dont le regard noir fait planer?

 

« Suppléments de mensonge », le 16ème album d'Hubert Félix Thiéfaine, qui parle de mort, d'amour, d'humour et de résurrection, est sans doute son ?uvre la plus aboutie, la plus vraie, et, à l'image de la photo de pochette, celle dans laquelle il se dévoile le plus. Pas un supplément comme les autres : le disque d'un écorché vif au lyrisme percutant, d'un poète artisan discret et lucide qui, en près de trente cinq ans de carrière, a su transcender doutes, angoisses et épreuves pour forger, à l'écart des modes et des frivolités, une oeuvre dense, singulière, résolument à part. Décidément, Hubert Félix Thiéfaine n'a jamais su mentir.

Mercredi, le 29 mai 2013

Thiefaine a Montréal - COMPLET !

La salle affiche complet pour la venue de HF Thiefaine au Gesù !

 

Nous vous rappelons que Gaële fera sa premiere partie ...

 

L'album Suppléments de mensonge De HF Thiefaine est en vente et en ligne depuis le 28 mai dernier.

Lundi, le 27 mai 2013

H.F Thiéfaine en spectacle et sur disque au Québec !

L'album Suppléments de mensonge est disponible en magasin et en ligne dès le 28 mai.

______________________

 

H.F Thiéfaine en spectacle au Gesù!

Les billets pour le spectacle du 29 mai sont en vente Via le Réseau Admission, au Gesù, et au 514 861-4036.

Info : legesu.com

 

 

Mercredi, le 15 mai 2013

Gaële en spectacle cet été !

Mardi, le 30 avril 2013

Thiefaine au Gesu

Mardi, le 2 avril 2013

Fier d'annoncer HF THIEFAINE chez De l'onde

Productions de l'onde est tres fier d'annoncer la signature de Hubert-Félix Thiefaine.

 

L'album SUPPLEMENTS DE MENSONGES sera disponible au Canada, dès le 28 mai 2013.

 

Hubert Félix Thiéfaine ne sait pas mentir, mais ça n'est pas de sa faute. Comme il dit : « J'ai les yeux trop clairs, je suis incapable de dissimuler, quand je mens, ça se voit tout de suite... » Du coup, intituler son 16ème album studio « Suppléments de mensonge », expression puisée dans « Le Gai Savoir » de Nietzsche, était doublement tentant. D'abord parce qu'Hubert a toujours voué une passion immodérée pour la philosophie, la littérature et la poésie. A l'image de ces citations, françaises, anglaises, grecques ou latines, d'Aristote à Walt Whitman, dont il a parsemé le livret du disque. Ensuite parce que le mensonge, particulièrement décliné au féminin, le fascine. Enjoliver la vérité, n'est-ce pas aussi le talent de l'artiste ?

Médias

Communiqués de presse

Communiqué Thiefaine - CONCERT Cmq_hf_thiefaine_v2.doc

Dossiers de presse

Article DEVOIR 28 mai 2013 thiefaine_devoir.pdf

Photos de presse

Photo - Album - Supplements cover_supplA_ments_de_mensonge.jpg
PHOTO de PRESSE 1 (c) Yann Orhan HFT_9_c_Yann_Orhan.jpg
PHOTO de PRESSE 2 (c) Yann Orhan HFT_24_c_Yann_Orhan.jpg
Affiche du concert de Montreal Gesu Thiefaine_Montreal.jpg
Liens externes
vidéos

Thiefaine Album

Discographie

Suppléments de mensonge